Bien choisir son auto ecole

Passer le permis est une étape importante de la vie, souvent longue, fastidieuse et onéreuse. Cet investissement ne doit pas être fait à la légère, l’établissement qui accompagne un candidat dans sa formation doit bien lui convenir pour éviter de perdre du temps de l’argent et risquer de rater son examen.
Avant de s’inscrire il ne faut pas hésiter à visiter plusieurs établissement d’enseignement à la conduite et regarder les avis en ligne pour se faire une idée de à qui on à faire. La proximité avec le domicile, la prise de rdv personnalisés, le prix la gestion du planning, la liste d’attente mais aussi la qualité des moniteurs ou le taux de réussite de l’auto-école (a strasbourg par exemple) sont des critères de choix pour intégrer un établissement. Voici des thèmes à aborder avec un responsable d’auto-école pour savoir si la formation à l’air sérieuse et le rapport qualité /prix est correct.

La formation au code de la route

Vous pouvez vous renseigner sur les services que propose l’auto-école autour de leur enseignement à la théorie. Voici les services optimums pour une bonne préparation à l’examen théorique général du permis.
– L’auto-école dispose-t-elle d’une salle de révision de code
– Proposent-ils des cours de code avec un moniteur professionnel
– Ont-ils un accès à une plateforme de code en ligne (le code en ligne est très pratique pour les élèves, il permet de réviser à son rythme depuis chez soit sans se plier aux horaires d’ouverture des auto-écoles).
– Leurs séries de test sont-elles à jour (en accord avec la réforme du code 2016)

L’apprentissage pratique

Les cours de conduite sont obligatoires, quelle que soit la formule choisie (conduite accompagnée AAC ou supervisée ou formation traditionnelle). Il faut s’assurer que leur planning s’accorde à vos besoins (ont-ils des points rdv ou les départs se font ils tous en agence, leur planning est-il très chargé sur les mois à venir, quel type de voiture cette auto-école utilise-t-elle, etc.…).
Vous pouvez également les interroger sur les différentes modalités de la formation, par exemple sur la caractéristique des leçons : Les cours de conduite sont-ils en particulier ou avec d’autres élèves ?
Il est important de savoir si des examens blancs sont prévus dans la formation ou non.

Présentation à l’examen de la conduite

Certaines auto-écoles disposent de plus de places par mois pour présenter leurs élèves à l’épreuve pratique du permis. Les délais d’attente varient donc selon l’établissement. Vous pouvez-renseigner sur ces derniers pour éviter de trop patienter sachant que les délais sont déjà assez longs.
Vous devez également vous informer sur les modalités prévues en cas d’échec à l’examen :
– L’auto-école prévoit-elle un tarif spécial pour une formation complémentaire
– Le temps de délais devient-il beaucoup élevé ? (En effet les élèves ayant échoué à l’examen ne sont généralement pas prioritaires par rapport aux autres).

Autre modalité

Dans le cadre d’un déménagement ou d’un changement d’auto-école par choix, sachez que votre ancienne auto-école est obligée de vous remettre gratuitement votre dossier pour que vous puissiez le confier au nouvel établissement d’enseignement à la conduite de votre choix.

En savoir plus sur son permis à point

Le permis à point a été créé en 1992. Ce système de permis de conduire s’appliquer à tous les usagers conduisant des véhicules motorisés en France. Il existe quatre catégories de permis en France :
– Le permis A : comprend tous les deux roues motorisées. Les sous catégories de ce permis sont en fonction de la puissance des véhicules.
– Le permis B : C’est le plus courant en France. Ce permis est nécessaire pour conduire des véhicules automobiles dont le PATC est égal ou inférieur à 3,5 tonnes.
– Le permis C : Ce sont les véhicules dont le PATC est supérieur à 3,5 tonnes.
– Le permis D : Les véhicules ayant la possibilité de transporter plus de huit personne à dois. Les sous catégories de ce permis concernent le nombre de personnes transportés

Le système de points

Chaque permis, quelle que soit sa catégorie détient un capital de douze points. Ce capital, une fois épuisé, entraîne l’inva
lidité du permis. Il est néanmoins impossible de perdre tous ses points en une seule fois, le retrait maximum étant de huit points.
Les nouveaux conducteurs sont soumis à un permis probatoire, d’une période de deux à trois ans suivant la formation que le conducteur a choisi. Il gagne des points chaque années (à moins qu’il commette des infractions) jusqu’à obtenir son capital de douze points.
Les infractions commises par les conducteurs leur font perdre des points sur leur permis, en fonction de la gravité des fautes commises. La perte de point va de 1 à 6 points, des infractions cumulées ne peuvent pas dépasser les 8 points.
Quand on perd son capital point, on est soumis à une invalidité du permis qui empêche le conducteur de conduire pendant six mois. Si un individu perd la totalité de ses points deux fois en cinq ans, son permis sera invalidé pendant un an où il aura interdiction d’être au volant d’une automobile.

Conduite sans permis

Conduire sans détenir un permis de conduire est un délit. Si un individu conduit sans permis sans être en situation d’invalidation ou suspension de permis, il risque un an d’emprisonnement et 1500€ d’amende. Les conducteurs qui roulent sans permis mais qui sont en période de suspension ou d’annulation sont passibles d’une sanction encore plus sévère. En effet, ils peuvent être passible de deux ans d’emprisonnement et 4500 € d’amende. Ils risquent aussi une suspension de trois ans supplémentaires pour avoir commis ce délit.

Passer le permis avec une auto-école « 2.0 »

Passer le permis B n’est pas toujours une mince affaire, coûteux et fastidieux cet examen est un réel investissement financier et chronophage. Des auto-école peu ordinaire sont apparu en France ces dernières années, plus communément appelées auto-école en ligne ou 2.0, elle propose des formations moins chères et un apprentissage plus digitalisé pour faire gagner du temps au élèves.

Comment ça marche ?

Les solutions proposées par les différentes auto-écoles en ligne dont généralement similaires. Elles reprennent les formules classiques que l’on connaît aux auto-écoles traditionnelles :
– La formation traditionnelle de 20h de conduite avec un moniteur de conduite.
– La formation AAC
– La formation supervisée
Certaines vont même à proposer un forfait 30h, plus avantageux qu’une formule de 20h avec l’ajout d’heures supplémentaires.
Les élèves peuvent s’inscrire directement en ligne, sans se déplacer. Le planning en ligne leur permet de choisir leur moniteur et la date à laquelle ils souhaitent prendre une leçon. Plus besoin de se déplacer systématiquement dans son auto-école, on peut gérer son planning à distance. Certaines auto-écoles proposent même des points de rendez-vous pour débuter les heures de conduite pour proposer à l’élève de conduire le plus près de son domicile ou son lieu de travail/étude possible.

Les avantages

Le premier avantage est le prix. Les formules d’apprentissage au permis sont à partir de 699€ soit 400€ moins cher que la moyenne globale en France pour le même type de formation.
La personnalisation et la flexibilité son également des plus. Les candidats peuvent gérer leur emploi du temps depuis chez eux sans avoir à se déplacer.
La modernité : En général, les auto-école qui ont également des locaux en dur, ont un design épuré, moderne, des ordinateurs en accès libre en plus des salles de code.

Les inconvénients

Ces nouvelles auto-écoles sont souvent victimes de leur succès. Les plannings sont donc très chargés et il faut parfois attendre beaucoup pour faire des heures de conduite. Beaucoup de commentaires négatifs viennent de candidats qui se plaignent du temps passé pour pouvoir passer l’examen pratique du permis de conduire.

En outre les nouvelles auto-écoles, sont très pratiques et permettent une nouvelle approche de la formation à la conduite. Il faut cependant s’informer sur les plannings avant de s’inscrire si on est pressé pour passer le permis de conduire. N’oublions pas que délais pour être présenté à l’examens sont longs quelle que soit le type d’auto-école. Les réformes sur la durée de l’examen ou le passage du code de la route tendent à faire réduire ces délais, mais il faut encore en moyenne en France, attendre 98 jours avant de pouvoir obtenir une date d’examen au permis B.